PhonePlay, Morgane Bicaïl

couv39698340

12/20

 

Nous partageons une maison, nous échangeons deux trois phrases lorsque nous nous croisons, mais ça ne va pas plus loin. Oui, c’est ça.  Nous sommes comme de simples colocataires. 

Synopsis : 

Dans un lycée d’Oxford, un garçon de terminale s’amuse à draguer des filles par textos et à les faire tomber amoureuses de lui. Il leur promet une chose : si l’une d’elles découvre qui il est, il lui appartiendra et devra réaliser toutes ses volontés. Mais jusque-là, aucune n’est parvenue à deviner son identité. Un soir, ce séducteur en série envoie un message à Alyssa, une fille de première, à qui il n’a jamais parlé :  » Si tu découvres qui je suis, je serai à toi.  » Que se passe-t-il lorsqu’un inconnu vous propose de jouer à un jeu mystérieux ? Et jusqu’où ira Alyssa pour réussir à le démasquer ?

Mon avis : 

De base pour ce livre, c’est le titre qui m’a attirée ou plutôt intriguée, ainsi que la couverture, il faut dire que le petit dialogue entre les deux personnages est assez intriguant. J’ai appris un peu plus tard que ce livre avait été écrit par une très jeune auteure sur Wattpad (ici) et donc que si vous le souhaitez vous pouvez aller y jeter un œil – bon je ne sais pas si certaine chose change du livre vu que de base c’est une fan fiction.

Réellement, j’ai trouvé l’histoire vraiment assez originale et plutôt étrange aussi. Pour moi, il y a quand même un petit problème de réalisme, l’héroïne est pour moi quelque peu trop inconsciente, enfin je ne sais pas trop comment expliquer cela. Il ne faut pas oublier « qu’offrir » un cœur a une personne dont on ignore tout, n’est pas forcément la meilleure des choses. Bien que la « dangerosité » soit parfois indiqué avec des remarques implicites, les très jeunes lecteurs ne pourront peut-être pas faire cette différence – on est d’accord, je ne mets pas tout le monde dans le même panier, je préviens juste.
Je trouve que c’est vraiment quelque chose qui est sans prise de tête, on ne se complique pas la vie quand on lit ce livre – c’est pas le truc ou on va avoir un esprit tordu et tout ça. C’est vraiment simple à lire et le suspens est bien ficelée.
Hum.. je dirais aussi que l’histoire d’amour vu qu’elle part d’une sorte de jeu de séduction et que les personnages ne parlent que par messages rend l’histoire un peu moins de ce que l’on peut qualifier de gnangnan – quoique… la fin c’est vraiment cliché..
Bon, je ne vous cache pas qu’il ne se passe pas grand chose d’exceptionnel, mis à part leur échange…

Alyssa est un personnage, comment dire…? J’ai trouvé qu’elle faisait plutôt ado en pleine crise d’adolescence qui a sans cesse besoin de se prouver quelque chose – d’ou peut-être son envie de jouer à ce jeu ? Je ne sais pas comment qualifier le terme exact de ce que j’ai ressentit pendant la lecture pour ce personnage, peut-être trop arrogante, en tous les cas, je n’ai pas pu vraiment m’attacher à son personnage. Bon et puis, le je-fume-parce-que-mes-parents-ne-s’occupent-pas-assez-de-moi, pardon mais là, j’avais envie de lui arracher les yeux..
Lorsqu’on est du point de vue de Lui, il semble beaucoup plus sensible de ce qu’il laisse entrapercevoir à Alyssa. Ce personnage exprime une peur que nous avons tous, celle de ne pas être aimé par la personne qu’on aime. Avec toutes les phrases bateau qu’il sortait, je pense qu’il valait mieux mettre un point de vue de son côté pour pas que tout le monde le déteste – oui, le « 18 avant toi« , ça m’a marqué dîtes donc, c’est vraiment un truc de gros beauf et je suis désolée de le dire. <<Spoiler>> Hum… Ça m’a un peu déçu, je m’attendais à quelqu’un de beaucoup plus caractérielle pour Lui.. Cependant la lettre qui lui a écrit m’a beaucoup plu <<Spoiler>>

Le style de l’auteure montre quand même qu’elle est encore assez jeune et écrit certaines choses d’une façon que je qualifierais de naïve. Bien entendu, comme j’ai pu le comprendre, elle a écrit son histoire lorsqu’elle avait 14 ans, on ne peut donc que s’imaginer qu’elle prendra une certaine maturité dans l’écriture au fil du temps.

.

.
En bref, un livre avec des personnages qui font lever les yeux au ciel tellement parfois c’est cliché et ou il y a peu d’action à part l’envoie des message. L’intrigue est néanmoins bien ficelée.

Publicités

3 réflexions sur “PhonePlay, Morgane Bicaïl

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s